NEWS
PDF
Imprimer
A- A+
Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur LinkedIn

BMW, une Française au volant

Portrait de Poche / Car un portrait, c’est aussi un instantané, un clin d’œil, un abrégé, un coup d’œil…


 

326 Cabriolet, Isetta, 507 Roadster, coupé M3, série 7 : les lignes de ces matricules dessinent l’histoire de l’automobile. Pour Martine Rapp, ces légendaires BMW sont des sources d’inspiration qu’elle côtoie au quotidien dans le musée de la firme à l’hélice à Munich.

MUNICH - A gauche, une moto récemment achetée à la légende John Surtees. A droite, l’une des 1.383 M3 Coupé Sport Leichtbau jamais produites. En haut, un bolide peint en 28 minutes par Andy Warhol. En bas, un moteur de type IV qui a propulsé un biplan à 10.000m d’altitude…en 1919. Au milieu de ce condensé d’histoire BMW ? Une quinquagénaire alsacienne, comme à la parade.

 

You need to be lucky”, répétait Albrecht Goertz, designer de renom (pour Canon, Mont-Blanc, Puma,…). Et architecte de la fameuse BMW 507. De loin la préférée de Martine Rapp : « J’ai passé beaucoup de temps avec Goertz. Oui, il faut avoir de la chance dans la vie ». La sienne n’en a pas manqué. En 1978, étudiante en langues, elle devient la première stagiaire française au siège de BMW à Munich. Son salaire, 165 Deutsche Marks par mois. Elle ne partira plus.

 

Finances, relations publiques, événementiel, archives, Rapp touche à tout. De l’organisation des anniversaires d’Eberhard von Kuenheim -ancien patron de BMW- au suivi du lent processus de l’indemnisation du travail forcé, elle la fille d’un incorporé de force. D’un ouvrage qu’elle réalise sur la série 7 au concours d’élégance de la Villa d’Este qu’elle a relancé. Et puis le musée, sa fierté, rouvert en 2008.

 

Interface entre la quarantaine d’employés et les visiteurs, 400.000 par an, la Bas-Rhinoise promène son veston rose sur l’asphalte poli qui zigzague jusqu’à la Formule 1 de Nelson Piquet. Elle adore l’opéra, respire BMW. Elle adore Strasbourg, glorifie la capitale bavaroise. Comme une autobiographie, elle déroule l’histoire de la marque à l’hélice. Comme une M6 lancée, bon courage pour l’arrêter.

 

 

Légende photo : Au coeur du musée BMW de Munich, Martine Rapp entre deux prototypes...en tissu

Photo et texte © Planet Portraits, toute reproduction sans mention du site planetportraits.fr est interdite.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Vous devez vous connecter pour ajouter un commentaire.

 

 

 

 

Afficher les articles par tag

Lunettes solaires, Visiofactory.com, l'Optique à prix d'usine !
Soutenez Planet Portraits sur J'aime l'info

Page

Votre compte

Liens