NEWS
PDF
Imprimer
A- A+
Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur LinkedIn

Chris Sheridan, fine plume d'ESPN

Il est le chroniqueur basket vedette du site Internet sportif le plus consulté d’Amérique et probablement au monde, ESPN.com : Chris Sheridan couvre depuis quinze ans l’actualité du championnat NBA. A ces Mondiaux, il suit au quotidien le parcours de la sélection US. Pour Planet Portraits, le journaliste new yorkais a accepté de se livrer au jeu des questions-réponses…

Lieu de naissance…New York

 

Ecrit sur le monde du basket depuis…quinze ans à plein temps, le basket international depuis 1996

 

Ecrit et commente pour ESPN.com depuis…cinq ans

 

Joueur qu’il a le plus critiqué…Rasheed Wallace

 

Joueur qui trouve le plus grâce à ses yeux…Luis Scola

 

Chose la plus stupide qu’il ait pu écrire…j’essaie de ne pas être idiot mais drôle (funny, not silly) : mais la première fois que j’ai rencontré Mickaël Piétrus, je l’ai trouvé plutôt bébête et comique et l’ai appelé Jerry Lewis. Beaucoup de joueurs auraient compris, lui non.

 

Chose la plus utile qu’il ait pu écrire…il y a quatre ans, j’avais dit que les Etats-Unis ne gagneraient pas les Mondiaux mais finiraient troisièmes. La faute à une équipe immature, à un staff mauvais gestionnaire. Je me suis attiré les foudres de bien des Américains ; j’ai reçu des e-mails de Marines stationnés en Afghanistan qui me demandaient de déchirer mon passeport. Ça m’a fait mal. Il n'est pas dans la culture journalistique américaine d’être partisan de sa sélection. Je suis neutre, objectif, je veux juste une bonne histoire. Mais au moins Team USA a retenu la leçon quatre ans plus tard…

 

Evénement le plus déprimant…un de mes amis a été responsable de la communication aux Detroit Pistons pendant 29 ans. En mai, ils l’ont appelé au siège, lui ont pris son portable, ses clés de voiture. En quelques instants, il était purement et simplement viré. Sans aucune explication. Le week-end dernier, il s’est suicidé.

 

Evénement le plus excitant…voir les membres de Team USA à l’écart, juste après la conquête de l’or à Pékin : de la fierté et le joie authentique (genuine) sur leurs visages. D’habitude, ces gars sont heureux de gagner, mais pas heureux en profondeur. Là, si. Peu de journalistes américains étaient présents à cet instant, peut-être quatre ou cinq. C’était un privilège.

 

Performance individuelle la plus marquante…il y a un ans, les Lakers et les Cavs sont venus coup sur coup au Madison Square Garden. Kobe a d’abord mis 61 points. Le lendemain, Lebron a répondu, signant un énorme triple-double (52 - 11 -10). Ils sont amis, mais je ne sais pas s’ils sont bons amis. Il y a une vraie rivalité entre eux.

 

Choix de Lebron James de signer pour le Heat de Miami…mal géré

 

Université favorite…la mienne, Marquette. La seule que je continue à suivre.

 

Celui ou celle qu’il n’a jamais eu l’opportunité d’interviewer…(il se concentre, cherche, tripote nerveusement des frites dans son assiette pendant deux bonnes minutes) Personne.

 

Joueur NBA le plus sous-estimé…Andrew Bogut

 

Joakim Noah…j’adore son enthousiasme, pas que pour le jeu mais pour la vie ! Si seulement plus de joueurs étaient comme lui, avec ce « je ne sais quoi (sic) » en plus.

 

Shaquille O’Neal…je l'adore aussi. Il a toujours été correct avec moi. J’ai écrit qu’il n’avait pas été utile avec les Cavs l’an dernier. J’étais là lorsqu’il était à son top. Il ne l’est plus.

 

Les Etats-Unis en or le 12 septembre prochain…oui. Tout le monde a été impliqué. Ils dominent au rebond. Surtout, ils écoutent le coach et respectent leurs adversaires. Ils sont dans une logique de jeu ensemble, conscients de ne pas être la meilleure équipe américaine que l’on pouvait envoyer.

 

Equipe de baseball favorite…les Mets de New York, mais je ne regarde plus aucun match de baseball. C’est trop long !

 

Qualité première…honnêteté. J’essaie de garder les pieds sur terre, de garder mon ego à plat. Beaucoup de gens du milieu ne font pas ça et deviennent des cons.

 

Pire défaut…(sans hésiter) la cigarette

 

Joueur européen entre Nowitzki, Gasol et Parker…j’ai plus couvert Pau Gasol que les autres. Donc lui. Je l’ai suivi quand il souffrait dans les moments décisifs : en play-offs avec les Grizzlies où ils se faisaient balayer à chaque fois, à l’EuroBasket 2007 où il a disputé une finale cauchemardesque. Depuis, il a vraiment changé. La preuve, les cinq dernières minutes du Game 7 de la dernière finale NBA contre les Celtics. Il avait eu un mauvais match, mais a fait gagner le titre aux Lakers. J’ai même voté pour lui comme MVP des finales (Kobe Bryant a eu la distinction).

 

Formule préférée…un acronyme, KISS, pour Keep it simple, stupid. Je me le dis parfois en écrivant.

 

Prochaine étape importante dans sa carrière…les 10.000 "suiveurs" sur Twitter ! Mais c’est vraiment stupide, trouvons une réponse plus diplomatique : continuer à gagner le respect des gens, en informant et divertissant mes lecteurs.

 

 

 

Chris Sheridan, encore...

« Milwaukee (université de Marquette), très froid, très venteux…Je ne veux plus de ce temps-là ! »

 

« ESPN.com, j’adore ! C’est le site de sports n°1 aux Etats-Unis et dans le monde. Quatre lettres vraiment très puissantes… »

 

« Rasheed Wallace, j'ai eu une embrouille avec lui à Detroit quand j’ai dit qu’il ne montrait pas assez de respect envers l’entraîneur Flip Saunders. Il a tenté de me prendre à partie en public. Je l’ai aussi critiqué en début de saison à Boston quand j’ai écrit qu’il ne faisait que shooter à 3 points »

 

« Luis Scola, très amical, très intelligent. J’aime beaucoup nos conversations ensemble ; il ne voit pas le fait de parler aux médias comme un fardeau mais comme une opportunité de discuter de basket ».

 

« Matt Dobek, responsable de la communication aux Pistons, a notamment servi de lien entre la famille de Chuck Daly et les médias quand Chuck était malade. Il a été traité horriblement par le club. Je ne peux pas écrire là-dessus, c’est juste trop moche ».

 

« Avec l’or de Pékin, il y a eu un effet de mission accomplie, de bonheur authentique. J’étais heureux pour les gars ».

 

« Joakim Noah a un jeu similaire à celui d’Andy Varejao, mais il peut tout faire un peu mieux et va encore progresser. Joueur-clé pour les Bulls, qui ont tout d'une très bonne équipe cette année ».

 

“Il sera intéressant de voir l’intégration de Shaq avec les Celtics, une équipe très orientée sur la défense, où chacun couvre un peu pour l’autre. Or Shaq ne se déplace plus très bien ».

 

« J’ai personnellement réalisé tout ce que je voulais réaliser dans ma vie ! »

 

 

 

Retrouvez le dernier papier de Chris Sheridan sur le site d'ESPN

 

Suivez le journaliste Chris Sheridan sur Twitter

Commentaires

Ajouter un commentaire

Vous devez vous connecter pour ajouter un commentaire.

 

 

 

 

Afficher les articles par tag

Lunettes solaires, Visiofactory.com, l'Optique à prix d'usine !
Soutenez Planet Portraits sur J'aime l'info

Page

Votre compte

Liens